Panier Vide

ACTUALITÉ PROFESSIONNELLE

Suite à la réunion du 11 juillet de la commission collective de branche, un accord a été trouvé sur une augmentation de la grille des salaires minima de 0,8% au 1er juillet 2017. Un accord signé par le SDB  après de longues semaines de négociations. Pour rappel, cette augmentation concerne la grille des salaires minima pratiqués dans les laboratoires de biologie médicale privés.

L'édition de juin-juillet de Biologie médicale arrive cette semaine dans les boîtes aux lettres des abonnés et des adhérents du SDB. Au menu, outre un rappel des positions et attentes de chacun en ce début de quinquennat, de nombreux sujets sur l'actualité de la profession et des laboratoires de biologie médicale. Entre autres : un point sur l'affaire Cerba, un retour sur la place des biologistes médicaux à l'ère des objets connectés, une plongée dans le rapport de branche, tout sur le PIAF et les données de santé ou encore un point sur le rôle des biologistes médicaux dans la prévention et le dépistage des maladies rénales. Très bonne lecture

La décision du 24 mai 2017, de l’Union nationale des caisses d’Assurance maladie (Uncam), relative à la liste des actes et prestations pris en charge par l’Assurance maladie, publiée au Journal officiel du 22 juin, modifie la Nomenclature en impactant 18 actes : 8 sont supprimés, 6 ajoutés et 4 modifiés. Ces changements concernent les domaines du diagnostic prénatal, du métabolisme du fer, des infections à entérovirus et de l’infection à la tuberculose. Ils entreront en vigueur vingt-et-un jours après la publication au JO, soit le 13 juillet prochain. Explications.

Le Comité français d’accréditation (Cofrac), portail de l’accréditation en France, a effectué un point, au 24 avril, sur la démarche d’accréditation des Laboratoires de biologie médicale (LBM).

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait état de succès remarquables dans la lutte contre les Maladies tropicales négligées (MTN) depuis 2007. On estime en effet à 1 milliard le nombre de personnes ayant pu bénéficier d’un traitement rien qu’en 2015.

L’Hyperplasie congénitale des surrénales (HCS) est une maladie génétique, héréditaire, à transmission autosomique récessive, causée par un déficit des enzymes de la stéroïdogénèse. La Haute autorité de santé (HAS) s’interroge sur la pertinence d’une limitation du dépistage néonatal aux nouveau-nés de plus de trente-deux semaines d’aménorrhée.

Dans le cadre de la Semaine nationale de l’hémochromatose (6 au 10 juin 2017), le SDB apporte sa participation à la Fédération française des associations de malades de l’hémochromatose (FFAMH) pour sa campagne DETECT/FER. Il a envoyé à ses adhérents des affiches à poser dans les salles d’attente de leurs laboratoires. L’objectif premier de cette campagne est d’attirer l’attention sur cette maladie dont la détection se fait par une simple prise de sang.

Déjà en février, puis dans la numéro 115 d’avril 2017 de Biologie Médicale, le SDB mettait en garde les  biologistes médicaux sur l’importance de la cybersécurité pour leurs laboratoires. Le violent épisode de cyber-attaque de ces derniers jours souligne combien ce sujet est devenu majeur pour tout détenteurs de données de valeurs. Or, les données de santé en font partie. 

Le calendrier vaccinal 2017 a été publié le 27 avril sur le site du ministère de la Santé à l’occasion de la Semaine de la vaccination qui a eu lieu du 23 au 29 avril.

La leptospirose est une zoonose émergente dans le monde, y compris en Europe. Elle reste largement sous-estimée du fait de l’absence de symptômes spécifiques et d’un manque de sensibilisation au sein de la communauté médicale. Qu’en est-il de sa présence en France ?

Le rapport de branche du secteur des laboratoires de biologie médicale extra hospitaliers a été publié il y a quelques semaines. Grâce à la participation et aux réponses d’un plus grand nombre de laboratoires que les éditions précédentes, ce rapport est encore plus étoffé et fiable. Il est riche  d’informations et de renseignements pour notre profession. Sur la base des données de 2015, il remet à jour le portrait de la biologie médicale privée dans cette période de forte évolution. 

La Société française d’informatique de laboratoire (SFIL) a rédigé un rapport d’étude s’interrogeant sur les objets connectés et les LBM, afin d’en connaître les opportunités et les enjeux pour les biologistes.