Panier Vide

15 sept. 2015

Dépistage du VIH dans les laboratoires

Évaluer cet article
(0 Votes)

Les biologistes médicaux proposent aux patients de recourir directement à leur expertise.

Campagne  de dépistage Campagne de dépistage

Une campagne portée par les biologistes médicaux

Le SDB a décidé de lancer une opération de sensibilisation des patients portés par les biologistes médicaux eux-mêmes. Cette opération s’appuie sur une affiche et des documents à positionner et distribuer dans les salles d’attente des laboratoires.

L'affiche et le dépliant de salle d'attente peuvent être, soit téléchargés et imprimés par les biologistes, soit commandés déjà imprimés à prix coûtant au SDB [ici].

 

Au 29 février 2016, environ 3000 affiches et dépliants ont été téléchargés sur le site, 2000 affiches et 97000 "dépliants patients" ont été imprimés et envoyés aux laboratoires.  

 

 


Pourquoi cette opération auprès des patients ?

Le SDB a lancé cette campagne au torisième trimestre 2015 pour compléter la grande opération de communication lancée le 14 septambre 2015 par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, autour de la mise en vente dans les pharmacies d’officine d’autotests du VIH. Les biologistes médicaux, experts du diagnostic, n’ont malheureusement pas été associés à cette démarche. Seul lien avérés, les autotests doivent mentionner qu’un examen biologique doit être réalisé en cas de résultat positif.

En amont, pourtant, le SDB avait fait des démarches auprès du ministère pour rappeler que le dépistage en laboratoire, avec ou sans prescription médicale, était aussi une très bonne solution pour répondre à la nécessité de renforcer le dispositif de dépistage de masse du VIH (lire la lettre à la ministre du 22 juin 2015).

Une solution qui présente d’immenses avantages : un test biologique effectué de manière bien plus précoce par rapport à la date de contamination (dès la troisième semaine, contre 3 mois pour les autotests) ; une fiabilité bien plus grande et un résultat pouvant être donné dans la journée ; un coût identique ; enfin, un cadre médical où le patient n’est pas laissé seul au moment de la remise du résultat.

La profession n’a obtenu aucune réponse à ce jour. Mais pour le SDB, il n’était pas question de rester les bras ballants et de voir une fois de plus les biologistes médicaux écartés des actions de santé publique sur un sujet, le dépistage, qui est au cœur de leur exercice. A côté de la pédagogie que le SDB continue à faire auprès des pouvoirs publics, il a donc été décidé de mettre à disposition des laboratories des outils de communication directe auprès de leur patient. 


 

 

Informations supplémentaires

  • Accès Restreint: non
3263 Dernière modification le jeudi, 10 mars 2016
AGENDA SDB
8

8/02 - 8e journée de biologie en Poitou-Charentes


9

9/02 - Conférence de presse du CNPS sur l'accès partiel


6

6/02 - "Charte relative à la mise en oeuvre du plan de renforcement de l'accès territorial aux soins"


Tous les événements