Panier Vide

20 mai 2011

Réforme de la biologie médicale

Deux ans de combats et un succès pour le SDB

Paris, le 20 mai 2011 ? "Expliquer sans cesse, argumenter et convaincre", pour le Président du Syndicat des Biologistes, François Blanchecotte, voici les maîtres mots qui ont permis au SDB d'aboutir à un premier succès à l'occasion de la révision de l'ordonnance de janvier 2010 dans le cadre de la PPL Fourcade.


La victoire du pragmatisme profitable aux biologistes !
"Nous savions qu'il s'agirait d'un combat de longue haleine face à ceux qui souhaitent voir la biologie française tomber dans les services, ou ceux qui ne veulent que rien ne change, oubliant le contexte qui a amené à cette réforme », explique François Blanchecotte avant de poursuivre « après le travail réalisé par le SDB, nous avions nous tous membres du bureau et du Conseil d'administration plus qu'à c?ur de poursuivre ce combat. La réalité, aujourd'hui, c'est que les aménagements de la réforme de la biologie que nous avons demandés permettent de tenir compte des inquiétudes du terrain. Ce pragmatisme est profitable à tous les biologistes et leur permettra donc d'exercer à l'avenir une profession de santé, de proximité et de qualité.".

Reconnues dans le cadre de la PPL Fourcade par les députés, les propositions du SDB visent à la fois à poursuivre la lutte contre la financiarisation, à promouvoir l'égalité "privé ? public" et la qualité des examens de biologie médicale quelque soit le lieu d'exercice et de prélèvement. Concernant les critères d'exercice de la biologie médicale en CHU, le SDB regrette que ce sujet et sa position n'aient pas été compris, rejoignant en ce sens les syndicats d'internes et de jeunes biologistes du public et du privé.

Un succès à confirmer?
"Aujourd'hui, plus que jamais, nous devons rester vigilants et unis. Il est évident que les financiers et tous ceux qui s'opposent à la consolidation d'une biologie médicale moderne tacheront de contrer ce succès lors des secondes lectures de la PPL Fourcade devant le Sénat et l'Assemblée nationale » prévient François Blanchecotte. Ajoutant : « Nous avons gagné une nouvelle bataille, nous pouvons emporter les suivantes. Je tiens à remercier, ici, les membres du bureau et l'ensemble des membres du SDB qui ont permis, par leur travail et leur mobilisation, ce résultat très positif. Le SDB démontre une fois de plus qu'il est le syndicat qui agit vraiment pour l'intérêt des biologistes. Certains parlent et gesticulent. Le SDB, lui, travaille à une modernisation de la biologie médicale qui ne laisse personne au bord du chemin."

? dès demain !
De fait, après ce premier succès, il ne manque que la publication des décrets du 5-1 de la loi MURCEF pour conclure ce travail titanesque de modernisation de la biologie française? une publication que le SDB réclame sans délais auprès du gouvernement.

Rappel : les 3 points clés pris en compte par le vote des députés
  1. La lutte contre la financiarisation via la possibilité de constituer des SPFPL (sociétés de participations financières de professions libérales) pour les biologistes exerçant dans les SEL qu'elles contrôleraient.
  2. Un processus d'accréditation permettant à chaque laboratoire libéral d'entrer dans le processus d'accréditation avec les mêmes conditions applicables au public et au privé : report des dates clés (entrée dans la démarche d'accréditation) 3 ans après la parution de tous les textes, accréditation sur 80% des examens réalisés à partir de 2018.
  3. Une même qualité de la phase pré-analytique pour chaque patient via un prélèvement, qu'il soit réalisé par des infirmiers ou par le personnel des laboratoires de biologie médicale répondant aux mêmes critères de qualité.

puceTélécharger le communiqué au format pdf

Dernière modification le jeudi, 23 juillet 2015

Sur le même thème