Panier Vide

16 juin 2016

Le SDB écrit à l’ordre national des pharmaciens pour demander des explications sur le projet DP-analyses

Évaluer cet article
(0 Votes)

​Dans le cadre de Hacking Pharma, le hackaton organisé par l’Ordre national des pharmaciens et Docapost (hébergeur du dossier pharmaceutique), l’équipe Aviato a reçu, le 7 juin dernier, le prix du meilleur service pour les pharmaciens d'officine pour son projet DP-Analyses. Ce projet propose de compléter le Dossier pharmaceutique (DP) en offrant la possibilité aux pharmaciens d’officine de consulter les résultats d'analyses biologiques des patients.
​Outre le fait que ce projet vient concurrencer un projet en cours de DMB (Dossier médical biologique), mené par les biologistes médicaux avec l’Assurance maladie comme complément du Dossier DMP (Dossier médical personnel), il souffre de deux défauts majeurs : il méconnaît la réalité de la profession de biologiste médical et expose les pharmaciens d’officine à un possible exercice illégal de la biologie.
Le SDB demande donc, par une lettre adressée à Isabelle Adenot, Présidente du Conseil national de l'ordre des pharmaciens (Cnop), des éclaircissements sur le support juridique de ce DP-analyses et sur l’exercice illégal de la biologie.

La lettre de François Blanchecotte à Isabelle Adenot

 

Madame la Présidente,

Nous avons appris que l’équipe Aviato a reçu le 7 juin dernier le prix du meilleur service pour les pharmaciens d'officine pour son projet DP-Analyses dans le cadre de « Hacking Pharma », le hackaton organisé par l’Ordre national des pharmaciens et Docapost (hébergeur du dossier pharmaceutique). L’objectif de l’événement est d’accélérer l'innovation et la transformation numérique des pharmaciens. Premier du genre, ce hackaton a réuni 117 équipes composées notamment d’étudiants, de développeurs, de designers ou encore de pharmaciens. Durant plusieurs mois, ils ont phosphoré pour proposer des solutions innovantes en matière de dossier pharmaceutique (DP).

Je cite : « Le projet primé DP-Analyses permet de compléter le dossier pharmaceutique en proposant la consultation des résultats d'analyses biologiques du patient et offre au pharmacien un moyen supplémentaire dans l'amélioration de la prise en charge thérapeutique du patient. »

Nous souhaiterions savoir qu’elle est le support juridique de ce DP-analyses, en effet la loi et les règlements qui encadre notre exercice sont parfaitement établis, l’Ordre des pharmaciens veille à leur application.

L’enjeu des données de la biologie médicale est au cœur de la construction du DMP. De son côté, le SDB travaille avec le Ministère de la santé et la Cnamts depuis juillet 2015 pour apporter dans les meilleures conditions et sur un projet de DMB propre à la biologie médicale,  la transmission des données d’examens à chaque médecin. DMB qui doit être intégré au DMP.

L’objectif est de pouvoir les transmettre sous forme de messagerie sécurisée au pharmacien d’officine pour qu’il apporte ses conseils à son patient sur les médicaments délivrés.

Ce qui nous choque le plus, c’est la méconnaissance de notre profession dans ce projet et les erreurs qui sont faites, pour n’en citer qu’une : les LBM n’ont pas accès aux cartes sésame vitale des patients en campagne, donc l’identifiant patient n’est pas possible.

L’Ordre des pharmaciens s’est battu contre un exercice illégal de la pharmacie dans les grandes surfaces, n’y a-t-il pas là un exercice illégal de la biologie ?

Sur ces deux points essentiels que sont le support juridique de ce DP-analyses et l’exercice illégal de la biologie, le SDB attend votre réponse.

Le SDB se tient à l’entière disposition de vos services pour évoquer ce dossier.

Je vous prie de croire, Madame la Présidente, en l’assurance de ma plus haute considération.

François Blanchecotte,
Président du Syndicat des Biologistes


​- Lettre à Mme Adenot en PDF
Le dossier de présentation du DP-Analyses
- La délibératioin de la Section G de l'ONP sur le DP-Analyses qui va dans le même sens que la réaction du SDB


Informations supplémentaires

  • Accès Restreint: non
Dernière modification le vendredi, 17 juin 2016