Imprimer cette page
08 juin 2020

Les biologistes médicaux libéraux sont finalement représentés au Ségur de la Santé Spécial

Évaluer cet article
(0 Votes)
  • Taille de police

François Blanchecotte, président du SDB et du CNPS (Centre national des professions libérales de Santé), a finalement intégré le groupe 4 de travail du Ségur de la santé. Il y représente les professionnels de santé libéraux et, par là même, tous les biologistes médicaux. Alors que le Premier Ministre avait annoncé la volonté de convier à la réflexion du Ségur l’ensemble des acteurs du système de santé, le CNPS n’avait pas été invité, le Gouvernement préférant une institution dont le rôle est moins inter-syndical, à savoir l’UNPS (Union nationale des professionnels de santé). Il a donc fallu que le Dr François Blanchecotte se batte pour intégrer le tour de table. C’est chose faite.

Mais qu’attendre de ce Ségur ? "Le Ségur est avant tout un moment politique. Le Gouvernement a besoin de reprendre la main et de ne pas se faire déborder par la grogne de l’hôpital, souligne le Dr François Blanchecotte. Très hospitalo-centré au départ, il a été proposé que le groupe 4 soit présidé parune libérale. Il est très important d’être présent pour faire entendre la voix des professionnels de santé libéraux et de proposer des solutions sur les missions des uns et des autres. Il ne faut pas s’attendre à un extrême bouleversement à l’issue de ces séances de travail. Mais au moins, nous allons pouvoir émettre des propositions de simplifications, des synergies et peut-être faire coexister des coordinations entre les différents acteurs du système de soins. Mêmes si elles ne devaient pas être reprises, nous aurons au moins pu faire connaître les propositions du secteur privé."

A noter que les biologistes médicaux sont également représentés par Jean-Louis Pons, président du CNP-BM, instance non syndicale. 

Informations supplémentaires

  • Accès Restreint: non
Dernière modification le lundi, 15 juin 2020