Panier Vide

05 juillet 2019

SEFI : Quand certains biologistes tirent une balle dans le pied de la profession Spécial

Évaluer cet article
(0 Votes)

Pour le SDB, le SEFI (Service électronique de facturation intégré), c’est toujours non ! Nous étions contre lors de sa présentation en décembre 2016. Notre position n’a toujours pas changé. Pour une bonne raison : il n’y a aucune raison que nous soyons la seule profession à adopter le SEFI sans contrepartie financière et sans négociation ; surtout, les biologistes médicaux n’ont aucun intérêt à se mettre sous la dépendance de l’Assurance maladie pour un process de facturation qui ne pose d’ailleurs aucun problème à ce jour. Etant donné le nombre quasi dérisoire des rejets pour des motifs de tarification, on cherche à régler un problème qui ne se pose pas.
Contre cela, il faut que la profession fasse bloc et qu’aucun laboratoire ne cède aux avances de l’Assurance maladie, même pour une expérimentation. Or nous avons appris qu’un LBM avait récemment franchi le pas. Explication.

Dans le pieds Dans le pieds

Pas de bis repetita de la FSE

Nous avons vécu l'expérience de la FSE (Feuille de soin électronique) il y a quelques années : malgré toutes nos mises en garde, des biologistes médicaux ont négocié directement et individuellement avec leur CPAM pour déployer la FSE contre seulement un petit avantage immédiat.

Résultats : nos négociations nationales ont échoué, car la CNAM ne voulait plus rien céder, le système étant déjà déployé de fait. Sa réponse : « pas besoin d'avenant à la convention puisque les LBM, plus nombreux chaque jour, le font sans contrepartie ». Ainsi, malgré des dizaines d'heures de négociation, le SDB, contrairement aux autres professions, n’a rien obtenu, notamment pas de garantie de paiement.

SEFI, un projet unanimement repoussé

Avec le SEFI, c’est pire. Il s’agit d’un projet développé de son côté par la CNAM qui a été repoussé à l’unanimité des syndicats en 2017 et 2018.
Il voit le jour aujourd’hui grâce à un éditeur « agréé SEFIBIO » dénommé PixBio avec la complicité d’un LBM du 94. D’après ce que l’on sait, il est actuellement en phase de test dans le cadre des ALD pour valider son application pour tous les LBM privés.
 
Cette expérimentation doit stopper immédiatement. Les biologistes médicaux ne pourront pas dire que le SDB ne les aura pas alertés ! Si ce projet va à son terme, nous serons pieds et mains liés définitivement au bon vouloir de la CNAM, sans aucune contrepartie. C'est ce qui risque de se reproduire chaque fois que les biologistes traitent avec la CNAM en dehors des syndicats. CNAM qui cherche à chaque fois à trouver un maillon faible pour avancer sans rien avoir à concéder. Il y va donc de la responsabilité de chacun vis-à-vis de la profession. 

Informations supplémentaires

  • Accès Restreint: non
Dernière modification le jeudi, 11 juillet 2019