Imprimer cette page
17 mars 2020

COVID-19 : Questions sur les prélèvements Spécial

Évaluer cet article
(0 Votes)
  • Taille de police

Vous vous interrogez et nous interrogez sur la question du prélèvement. On sait maintenant que des laboratoires spécialisés proposent le diagnostic, mais quand aurons-nous du matériel adapté (EPI) garantissant la protection des préleveurs ? Quel équipement est préconisé ? Qui fait le prélèvement ? Où ?

Nous sommes nombreux à être confrontés à ce problème de prélèvement en vue de la recherche du COVID-19, et les attitudes et directives données par les ARS varient d'une région à l'autre selon le degré de contamination.

Voici nos réponses dans l’état actuel des directives et de notre connaissance des différentes remontées des régions.

Sur les prélèvements

Le plus souvent, et surtout au stade 3 de l'épidémie, les prélèvements sur prescription sont réservés aux :

  • personnels de santé avec symptômes évocateurs de COVID-19 sur présentation d'une carte CPS, d'un certificat d'inscription à l'ordre ou d'une fiche de salaire justifiant la fonction occupée par le soignant concerné ;
  • patients présentant des symptomatologies respiratoires graves hospitalisés en clinique ;
  • les femmes enceintes symptomatiques quel que soit le terme de la grossesse sur présentation d'un justificatif de grossesse ;
  • patients présentant des critères de comorbidité (plus de 70 ans, IRC dialysée, IC stade NYPHA III ou IV, etc.) Ces critères sont définis dans l'avis du HCSP. Ils doivent être connus du biologiste ou à défaut explicitement mentionnés sur la prescription ;
  • donneurs d'organes, tissus ou cellules souches hématopoïétiques ;
  • en cas d'exploration d'un foyer de cas possibles, notamment, dans les collectivités de personnes âgées (2 tests par unité).

Sur la protection des préleveurs

Les préleveurs doivent être équipés de masques FFP2, à défaut, de masques chirurgicaux, cagoules, lunettes de protection et surblouse.

Sur l’organisation des prélèvements

L'organisation des prélèvements est laissée au libre choix des laboratoires :

  • réalisation dans des sites dédiés avec entrée séparée et pièce réservée pour les sujets potentiellement infectés ;
  • réalisation à domicile par le personnel du laboratoire ;
  • utilisation de points de prélèvement mobiles ou fixes extérieurs aux locaux des laboratoires (parking privé), en drive-in notamment.

Le nombre de tests disponibles étant limité, et de façon à réduire le risque de contamination du personnel des laboratoires et des patients indemnes, il est absolument nécessaire de respecter ces directives.

Si les biologistes médicaux de ville ne peuvent pas faire les prélèvements, seul l’hôpital le plus proche peut éventuellement les faire.

Informations supplémentaires

  • Accès Restreint: non
Dernière modification le mercredi, 18 mars 2020