Panier Vide

ACTUALITÉ PROFESSIONNELLE

Depuis un an, les entreprises françaises doivent respecter de nouvelles règles comptables qui visent à renforcer la lutte contre la fraude à la TVA liée à l’utilisation de logiciels permettant la dissimulation de recettes (article 88 de la loi de finances pour 2016). Une obligation qui demande une mise aux normes de la part des laboratoires de biologie médicale qui doivent, pour ce faire, gérer des difficultés liées à la FSE et à l’interopérabilité entre leurs différents systèmes d’information. Et attention aux contrôles. Des laboratoires de biologie médicale ont déjà été sanctionnés en 2018. Rappel des règles et solutions pour les respecter.

Agnès Buzyn a réuni le 19 novembre au ministère de la Santé l’ensemble des 120 représentants des patients et des professionnels de santé pour lancer le déploiement de la stratégie « Ma Santé 2022 ». François Blanchecotte, président du SDB, était présent et représentait la profession.
 
Les annonces de la ministre ont été de deux ordres : d’une part, 9 chantiers ont été lancés pour apporter des réponses aux 70 items identifiés dans le plan Ma Santé 2022 ; d’autre part, et c’est un point extrêmement important à ce jour, le Gouvernement veut présenter le projet de loi Santé à l’Assemblée nationale en mars 2019 pour une adoption avant l’été. Ce qui signifie que le texte doit être transmis pour avis au Conseil d'État d'ici la fin décembre 2018. Autant dire que l’espace de concertation avec les différents acteurs concernés est réduit. 

Nouveau concept autour de l’innovation, nouveau lieu, nouvelle équipe d’organisation… avec l’édition 2018 des JIB, l’enjeu de la relance des JIB était de taille. A l’arrivée, le succès a été au rendez-vous, sur tous les plans, même si les points d’amélioration pour 2019 sont d’ores et déjà identifiés.

Agnès Buzyn a annoncé, le 11 mai, la mise en place du dépistage gratuit et généralisé du cancer du col de l’utérus pour les femmes âgées de 25 à 65 ans.

L’arrêté du 15 mai 2018 fixant les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d’immuno-hématologie érythrocytaire est paru au Journal officiel du 23 mai. 

L'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) appelle de nouveau les biologistes à la vigilance sur la question de l'interférence de la biotine sur les immunodosages.

Le biologiste libéral a des besoins spécifiques en matière de protection sociale, prévoyance et autres assurances. Afin d’identifier les priorités et arbitrer ses choix, deux critères sont à prendre en compte : la fréquence et l’intensité des éventuels sinistres.

Le chantier de la recertification périodique des médecins, relancé par l'actuelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a fait débat lors de la convention de printemps du Centre national des professions libérales de santé (CNPS), organisé le 22 mars à Paris.

Face à des cas de tuberculose en Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), au lieu d’avoir recours à un contrôle par radiographies thoraciques, un test immunologique a été privilégié. Pour quels résultats ?

La ministre de la Santé a annoncé le 26 février que les 47 000 étudiants de la filière santé devront, dès la rentrée de septembre 2018, effectuer leur service sanitaire pendant leur cursus, pour une période de trois mois.

Le Comité français d’accréditation (Cofrac) parle de « succès ». Et pour cause. Au 31 décembre 2017, 99.3 % des laboratoires de biologie médicale (LBM) étaient accrédités.

Quatre facultés de médecine parisiennes – Paris Descartes, Pierre et Marie Curie, Paris Diderot et Paris-Est-Créteil – expérimenteront, dès la rentrée universitaire 2018, une première année commune aux études de santé (Paces) en un an, sans redoublement possible.