Panier Vide

ACTUALITÉ PROFESSIONNELLE

Le SDB tient à féliciter les deux membres du SDB distingués lors de la dernière promotion de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite. Des distinctions qui viennent souligner leur engagement au service du collectif et de notre profession, que ce soit au sein de leur région d’exercice ou sur le plan national.

L’Identifiant numérique en santé (INS) et Pro santé connect devraient connaître des avancées décisives en 2021. Le premier est déjà effectif mais doit être l’objet d’aménagements, en particulier pour les biologistes médicaux, tandis que l’état d’avancement du second est moins abouti. Il n’empêche, tous deux ont vocation à être opérationnels d’ici la fin de l’année. C’est en tout cas la volonté exprimée lors du Ségur du numérique (le volet digital du Ségur de la Santé) par son comité de pilotage (Lire l’article sur le Ségur du numérique et le Ségur de la biologie).

Le recueil, auprès des laboratoires, des données 2020 de LaboVIH débute ce lundi 11 janvier. Pour rappel, il s’agit là du système de surveillance de l’activité de dépistage du VIH mis en place en 2001 dans les laboratoires d’analyses médicales. Ces données agrégées ont pour but d’affiner l’interprétation de celles issues de la notification obligatoire de l’infection à VIH.

L'émergence de variants du SARS-CoV-2 introduit une nouvelle donne dans la lutte contre la Covid. Les biologistes médicaux sont en première ligne sur le sujet du dépistage. La DGS souhaite les sensibiliser sur le codage adresse du SI-DEP. 

La Messagerie de santé sécurisée (MSS) et le Dossier médical partagée (DMP) devraient connaître des avancées décisives en 2021. Avec pour objectif d’être totalement déployés et en usage en 2022. C’est, en tout cas, la volonté exprimée lors du Ségur du numérique (le volet digital du Ségur de la santé) et par son comité de pilotage (Lire l’article sur le Ségur du numérique et le Ségur de la biologie). Les biologistes médicaux sont concernés au premier plan puisqu’ils font partie des principaux producteurs de données de santé.

Le Ségur de la santé de juin et juillet derniers a essentiellement débouché sur des mesures pour l’hôpital. Mais pas uniquement. Il a également été décidé d’accélérer la bascule numérique de notre système de santé, que ce soit en ville ou à l’hôpital. Et sur le sujet, les biologistes médicaux sont au cœur de l’énorme chantier qui s’annonce pour 2021.

Point sur les enjeux et les prochaines étapes avec le Dr Bruno Gauthier, vice-président du SDB, trésorier de la Sfil (Société française d’informatique de laboratoire) et représentant des biologistes médicaux au sein de la task-force chargée de faire avancer le dossier.

Et n’oubliez pas de remplir le questionnaire pour le SI-DEP en fin de newsletter ! Merci !

Passeport pour les fêtes de fin d’année ou fausse bonne idée ? Le SDB rappelle qu'il n'y pas de solution magique et appelle à la responsabilité de tous.

La profession revient de loin. Il n’était pas vraiment prévu que la Cnam négocie avec les représentants des biologistes médicaux pour revoir le tarif de remboursement du test RT-PCR. Nous avons pourtant réussi à instaurer le dialogue avec le nouveau directeur général de la Cnam, Thomas Fatome, et au final, limiter les baisses qui étaient initialement prévues. Les négociateurs du SDB, mandatés par le bureau national du syndicat, ont défendu jusqu’au bout une position visant à prendre en compte les différents modes d’exercice.

L’ADN du SDB est de toujours chercher à obtenir des avancées par rapport à ce qui était initialement prévu par la Caisse, plutôt que de jouer la rupture. C’est un travail sur le fil qu'ont mené les négociateurs. Certes, moins spectaculaire que de grandes déclarations outragées, mais pragmatique et utile à l’ensemble des biologistes médicaux et leurs laboratoires.

Cela ne vous a pas échappé, le temps est au test antigénique. Si le test RT-PCR restent toutefois la technique référent, le gouvernement veut afficher une mobilisation sur le dépistage avec la mobilisation de nombreux professionnels de santé (Médecin, pharmacien et infirmiers libéraux) avec les tests antigéniques. Pour mémoire, voici les textes parus la semaine dernière sur le sujet et plus largement sur la lutte anti-Covid.

Pour tous les patients dépistés de la Covid, la case "médecin traitant" doit être renseignée dans le SI-DEP, ce qui est loin d’être toujours facile au quotidien, on le sait tous.

Pour casser les chaînes de transmission du virus, il est nécessaire d’optimiser toutes les phases du dépistage, y compris celle de la remise des résultats.