Panier Vide

Communiqués de Presse (105)

Contact presse : François Blanchecotte, Président du SDB

Tel. : 06 08 89 61 02 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Par François Blanchecotte, Président du SDB - Il y encore peu, l’arrivée des vaccins nourrissait l’espoir d’une sortie de crise sanitaire proche. Mais l’émergence des variants a profondément changé la physionomie de la pandémie. Au-delà de l’assurance donnée par un test RT-PCR qui détermine si vous êtes porteurs ou non du virus et de son ARN, la variation de son génome relance les questions de contagiosité, de morbidité, voire de protection par les vaccins.

L’État se voit donc contraint d’appeler à nouveau à la mobilisation générale des acteurs de santé. En particulier pour dépister et repérer la présence des variants dans la population. Les biologistes médicaux privés y sont prêts. Mais il semble que toutes les leçons du printemps 2020 n’aient pas été tirées. En tout cas concernant le domaine du diagnostic.

Ce week-end (23 et 24 janvier), un message urgent de la Direction général de la santé (DGS) le samedi et la publication au Journal officiel d’un arrêté le dimanche a mis en application la stratégie d’urgence à laquelle le SDB a participé avec le gouvernement pour que les biologistes médicaux puissent le plus rapidement possible cartographier la carte de variants en France. L’objectif : connaître, parmi les résultats positifs des tests RT-PCR de la Covid, les variants (anglais, sud-africain, voire brésilien) circulant en France et ainsi cartographier leur présence et leur circulation.

C’est en fonction de cette cartographie que le Gouvernement et les autorités sanitaires vont pouvoir prendre leur décision quant au reconfirment et leurs éventuelles modalités.

Bien que la vaccination contre la Covid-19 monte en puissance, la fin des gestes barrières et de la stratégie « tester, alerter, protéger » n’est pas encore pour demain. Les dernières annonces du gouvernement sur le renforcement des dépistages en attestent.

Le SDB s’associe sans réserve au communiqué commun diffusé par la profession le 7 janvier qui exhorte le ministre de la Santé d’associer les biologistes médicaux à l’effort de vaccination. En outre, le SDB propose une implication immédiate auprès de leurs patients et incitent les biologistes médicaux et leurs équipes à se faire vacciner sans délai. C'est possible, nous en avons eu la confirmation aujourd'hui.

Passeport pour les fêtes de fin d’année ou fausse bonne idée ? Le SDB rappelle qu'il n'y pas de solution magique et appelle à la responsabilité de tous.

Lors de son allocution du 24 novembre, le Président Emmanuel Macron a réaffirmé l’importance de la phase de dépistage de la Covid-19 dans la stratégie globale de lutte contre la pandémie et de la maîtrise des phases de déconfinement. Le SDB note avec intérêt qu’il a évoqué les tests RT-PCR et les tests antigéniques de manière bien plus en adéquation avec les recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS) que lors de sa dernière intervention et que les décisions du gouvernement de ces dernières semaines. Il est en cela cohérent avec son appel à agir et décider en s’appuyant sur les données scientifiques et non sur les mouvements d’opinion.

Le SDB milite pour l’interprofessionnalité et la complémentarité entre les professions. S’il revendique pour les biologistes médicaux l’exercice plein et entier de leurs compétences dans leur domaine du diagnostic, il ne cherche pas à déborder sur des terrains qui ne sont pas au cœur de leur métier. Toutefois, la situation sanitaire et les enjeux de santé publique de la campagne de vaccination anti-Covid le conduisent à faire savoir que les biologistes médicaux ne peuvent qu’être à la disposition des pouvoirs publics pour relever ce nouveau défi.