Panier Vide

Le Pass sanitaire doit entrer en vigueur le 19 juin prochain (voir à ce sujet notre dernière émission BIO-M). Pour ne pas pénaliser les citoyens qui ne sont pas ou peu acculturés aux outils informatiques, et donc pour lutter contre la fracture numérique, le ministère de la Santé souhaite la mise en place d’un dispositif non dématérialisé.

Attention, les bureaux et le secrétariat du Syndicat des Biologistes seront fermés à compter du Vendredi 7 mai jusqu'au dimanche 16 mai inclus.

Le nouveau guide SI-DEP relatif aux autotests sur prélèvement nasal précise la conduite à adopter lors de la réalisation d’un test RT-PCR destiné à confirmer la positivité d’un autotest.

Hier matin mardi 20/04, un bug est survenu lors de la mise en place du carnet de test numérique (lié au Pass sanitaire) sur un des serveurs. Ce bug a engendré l’envoi d’un sms erroné indiquant un résultat de recherche de SARS-CoV2 positif alors que le résultat était négatif. 

En revanche, le résultat transmis à l’Assurance maladie, le compte-rendu de biologie pour les sites MGI, ou le document certifié n’étaient eux pas impactés. Il s’agissait uniquement d’une erreur d’affichage sur le portail.

Depuis le 15 décembre 2020, un mécanisme tarifaire d’incitation au rendu rapide des tests RT-PCR est en place. En ce mois d’avril, c’est l’heure des premiers comptes.

Jusqu’en juillet 2020, le dépistage du cancer du col de l’utérus était effectué via une analyse cytologique du frottis cervico-utérin destinée à détecter d’éventuelles lésions. Le test HPV n’était prescrit qu’en cas de frottis ASC-US positif ou de lésions de bas grade. Depuis cette date et désormais, un nouvel algorithme de dépistage, sous forme de test HPV en initial et en routine, s’applique pour les femmes de plus de trente ans. Explications avec le Pr Charlotte Charpentier, virologue au CHU de l’Hôpital Bichat (AP-HP), lors de l’émission Bio-M diffusée sur la chaîne du SDB en mars dernier.

L’Agence du numérique en santé, le ministère, l’Assurance maladie et Sesam-vital viennent de dévoiler le nouveau nom et le nouveau logo de l’INS, anciennement Identifiant national de santé. L’INS est donc dorénavant l’Identité nationale de santé et se pare d’un slogan en écriture inclusive : « Bien identifié.e, bien soigné.e ».

Comment fonctionnent les tests antigéniques ? Dans quels cas peut-on les utiliser ? En quoi sont-ils différents des tests RT-PCR et RT-LAMP ? À qui s’adressent-ils ? Savez-vous qu’ils nécessitent un prélèvement nasopharyngé ? Le troisième épisode de la série « Les Questions d’Emilie » fait le point, de manière claire et pédagogique pour les patients sur les tests antigéniques !

Comme nous vous en informions dans notre newsletter du 26 mars, l’arrêté sur les baisses de nomenclature, initialement prévues en avril 2020 (lire l’article sur sdbio.fr), a été publié au Journal officiel du 1er avril.