Panier Vide

Le SDB a obtenu que soit fixée au 4 avril prochain une réunion de travail sur les actions de prévention et de dépistage prévues dans le protocole signé l’automne dernier. 

Le SDB envoie les huissiers dans les laboratoires Labco pour récolter des preuves.

Cyber-attaques. Quels sont les risques ? Comment s’y préparer ?

Le SDB a saisi le Conseil d’État contre l’arrêté du 1er août 2016 sur les TROD. La requête a été déposée début février, en association avec le SLBC et le SNMB, et demande son annulation.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé, en décembre dernier, la mise en place d’une stratégie nationale d’amélioration de la qualité de vie au travail des professionnels de santé. Les premières mesures ont été lancées alors qu’un rapport de l’Inspection générale des Affaires sociales (IGAS) confirme « la pertinence » des engagements inscrits dans la stratégie de la ministre. 

Un arrêté entérinant les avenants 6 et 7 à la convention organisant les rapports entre les biologistes médicaux et l’Assurance maladie a été publié le 13 janvier, au Journal officiel. Détails.

Des recommandations encouragent les femmes âgées de 25 à 65 ans à pratiquer, tous les trois ans, un Frottis cervico-utérin (FCU) dans le cadre du dépistage du Cancer du col de l’utérus (CCU). 17 millions de femmes sont concernées. Pourtant, encore 40 % d’entre elles n’en tiennent pas compte. Face à ce constat, le dépistage organisé semble être la solution1. 

Lors du conseil d’administration du Centre national des professions de santé (CNPS) du 2 février 2017, François Blanchecotte, Président du SDB, a été élu nouveau Président de l’instance interprofessionnelle pour un mandat de deux ans. Il succède à Philippe Gaertner, Président de la FSPF (Fédération des syndicats pharmaceutiques de France). 

Ce lundi 30 janvier, la profession participait au comité de suivi du protocole avec l’Uncam* afin de faire un point sur les dépenses de 2016 et les mesures à prendre en 2017 pour rester dans les clous de l’accord. Résultat, l’Uncam va prendre des mesures visant à faire 84 millions d’euros d’économies en 2017. La profession demande des avancées sur la maîtrise médicalisée, le dépistage et la prévention ainsi que sur le financement de la biologie délocalisée. Le SDB est en outre déterminé à activer tous les leviers disponibles pour faire appliquer les dispositions du protocole qui redonnent des marges de manœuvre aux biologistes.

Si le prélèvement à la source sur le revenu, prévu dans la dernière loi de finances, survit au changement de gouvernement, il doit être mis en œuvre à partir du 1er janvier 2018. Les biologistes médicaux seront impactés en tant que professionnels libéraux. Dans une synthèse explicative, l’UNAPL en résume les conséquences. Le dispositif est complexe de premier abord et demande un peu de temps pour être appréhendé.

AGENDA SDB
21

21/02 - Réunion maitrise médicalisée


24

24/02 - Réunion avec Malakoff Mederic


23

23/02 - Certification Afnor


Tous les événements