Panier Vide

ACTUALITÉ PROFESSIONNELLE

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait état de succès remarquables dans la lutte contre les Maladies tropicales négligées (MTN) depuis 2007. On estime en effet à 1 milliard le nombre de personnes ayant pu bénéficier d’un traitement rien qu’en 2015.

L’Hyperplasie congénitale des surrénales (HCS) est une maladie génétique, héréditaire, à transmission autosomique récessive, causée par un déficit des enzymes de la stéroïdogénèse. La Haute autorité de santé (HAS) s’interroge sur la pertinence d’une limitation du dépistage néonatal aux nouveau-nés de plus de trente-deux semaines d’aménorrhée.

Déjà en février, puis dans la numéro 115 d’avril 2017 de Biologie Médicale, le SDB mettait en garde les  biologistes médicaux sur l’importance de la cybersécurité pour leurs laboratoires. Le violent épisode de cyber-attaque de ces derniers jours souligne combien ce sujet est devenu majeur pour tout détenteurs de données de valeurs. Or, les données de santé en font partie. 

Le calendrier vaccinal 2017 a été publié le 27 avril sur le site du ministère de la Santé à l’occasion de la Semaine de la vaccination qui a eu lieu du 23 au 29 avril.

La leptospirose est une zoonose émergente dans le monde, y compris en Europe. Elle reste largement sous-estimée du fait de l’absence de symptômes spécifiques et d’un manque de sensibilisation au sein de la communauté médicale. Qu’en est-il de sa présence en France ?

Le rapport de branche du secteur des laboratoires de biologie médicale extra hospitaliers a été publié il y a quelques semaines. Grâce à la participation et aux réponses d’un plus grand nombre de laboratoires que les éditions précédentes, ce rapport est encore plus étoffé et fiable. Il est riche  d’informations et de renseignements pour notre profession. Sur la base des données de 2015, il remet à jour le portrait de la biologie médicale privée dans cette période de forte évolution. 

La Société française d’informatique de laboratoire (SFIL) a rédigé un rapport d’étude s’interrogeant sur les objets connectés et les LBM, afin d’en connaître les opportunités et les enjeux pour les biologistes.

Le traitement du cancer de la prostate expose à des effets secondaires sur le plan sexuel, urinaire, voire digestif. Le développement de traitements ciblant uniquement la tumeur vise à réduire ces effets (techniques focales). Quatre d'entre eux ont été présentés en mars aux dernières Journées des innovations techniques et technologiques en urologie. Les progrès de l'imagerie per-opératoire devraient permettre une utilisation optimisée de ces approches.

L'administration confirme la suppression, depuis le 1er janvier 2017, de la taxe sur le contrôle national de qualité (CQN) des laboratoires de biologie médicale.

Publié au Journal officiel du 29 mars, le décret 2017-414 du 27 mars 2017 définit les sanctions administratives applicables en matière de biologie médicale et la procédure à suivre. Ce décret donne un cadre à toutes les sanctions que peuvent prendre les Agences régionales de santé (ARS) quand elles constatent l’une des 23 infractions définies dans l’article L. 6241-1 du code de la santé publique.

Le SDB s’était étonné l’année dernière que ce décret, prévu dès l’ordonnance du 13 janvier 2010, n’ait fait l’objet d’un premier projet que plus de six ans après l’entrée en vigueur de l’ordonnance. En définitive, il aura fallu attendre sept ans avant sa publication. Ce texte est pourtant nécessaire à l’application de la loi pour tous, mais aussi pour garantir aux biologistes une procédure dans laquelle ils peuvent faire entendre leurs arguments. 

La France s’est dotée, le 1er avril, d’un Système national des données de santé (SNDS). Créé par la loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016 et précisé par deux décrets1, il a pour but de réformer et d'élargir la mise à disposition des données de santé afin d’améliorer la recherche et l’innovation.

Dans son Bulletin épidémiologique hebdomadaire1, Santé publique France présente les données sur les cas de tuberculose maladie déclarés en France en 2015, en faisant un focus sur les enfants nés après 2006. Objectif : juger l’impact des modifications des modalités vaccinales sur l’incidence de la tuberculose de l’enfant.

AGENDA SDB
27

27/04 - Assemblée plénière UNPS


26

26/04 - Réunion Centre National de gestion


25

25/04 - Bureau SDB


Tous les événements