Panier Vide

ACTUALITÉ PROFESSIONNELLE

Une enquête exploratoire qualitative a été conduite entre avril et juin 2016, en Île-de-France, au sein de deux associations engagées dans la prévention du sida1. Les actions de sensibilisation auprès des populations africaines et caribéennes, implantées en région parisienne, ont servi de test pour évaluer les enjeux et les défis de la prévention auprès de ces populations et aborder la connaissance et l’acceptabilité de la Prophylaxie préexposition (PrEP).

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a présenté, le 23 février, son rapport annuel d’activité pour 2016. Les réclamations concernant les services publics arrivent en tête contrairement à la santé qui figure en bas de tableau.

Le taux de mortalité par Accident vasculaire cérébral (AVC) a diminué en France en raison notamment de la création des Unités neuro-vasculaires (UNV)1. Une amélioration qui, toutefois, ne bénéficie ni aux femmes de 45 à 64 ans ni aux personnes âgées.

Afin d’évaluer avec précision les effets du diabète pendant la grossesse, la Caisse nationale de l’Assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) et des équipes de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris1 ont mené une étude en utilisant pour la première fois, à l’échelle nationale, des données sur la mère et sur l’enfant.

Quatre nouveaux examens font leur entrée dans la Nomenclature des actes de biologie médicale (NABM). Proposée par le Directeur général de l’Assurance maladie (cf. lettre), l’inscription de ces nouveaux actes à la NABM a été validée par la Commission de hiérarchisation des actes de biologie (Chab) du 21 février 2016. La décision de modification de la Nomenclature devrait être publiée très rapidement au Journal officiel et ainsi entrer en vigueur.  

La Direction générale de l’offre de soins (DGOS) a publié, le 6 février, la « trame de convention » ainsi qu’un guide sur les associations et les partenariats entre les Groupements hospitaliers de territoire (GHT) et les établissements privés.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé, en décembre dernier, la mise en place d’une stratégie nationale d’amélioration de la qualité de vie au travail des professionnels de santé. Les premières mesures ont été lancées alors qu’un rapport de l’Inspection générale des Affaires sociales (IGAS) confirme « la pertinence » des engagements inscrits dans la stratégie de la ministre. 

Un arrêté entérinant les avenants 6 et 7 à la convention organisant les rapports entre les biologistes médicaux et l’Assurance maladie a été publié le 13 janvier, au Journal officiel. Détails.

Des recommandations encouragent les femmes âgées de 25 à 65 ans à pratiquer, tous les trois ans, un Frottis cervico-utérin (FCU) dans le cadre du dépistage du Cancer du col de l’utérus (CCU). 17 millions de femmes sont concernées. Pourtant, encore 40 % d’entre elles n’en tiennent pas compte. Face à ce constat, le dépistage organisé semble être la solution1. 

Lors du conseil d’administration du Centre national des professions de santé (CNPS) du 2 février 2017, François Blanchecotte, Président du SDB, a été élu nouveau Président de l’instance interprofessionnelle pour un mandat de deux ans. Il succède à Philippe Gaertner, Président de la FSPF (Fédération des syndicats pharmaceutiques de France). 

Ce lundi 30 janvier, la profession participait au comité de suivi du protocole avec l’Uncam* afin de faire un point sur les dépenses de 2016 et les mesures à prendre en 2017 pour rester dans les clous de l’accord. Résultat, l’Uncam va prendre des mesures visant à faire 84 millions d’euros d’économies en 2017. La profession demande des avancées sur la maîtrise médicalisée, le dépistage et la prévention ainsi que sur le financement de la biologie délocalisée. Le SDB est en outre déterminé à activer tous les leviers disponibles pour faire appliquer les dispositions du protocole qui redonnent des marges de manœuvre aux biologistes.

Si le prélèvement à la source sur le revenu, prévu dans la dernière loi de finances, survit au changement de gouvernement, il doit être mis en œuvre à partir du 1er janvier 2018. Les biologistes médicaux seront impactés en tant que professionnels libéraux. Dans une synthèse explicative, l’UNAPL en résume les conséquences. Le dispositif est complexe de premier abord et demande un peu de temps pour être appréhendé.

AGENDA SDB
23

23/03 - Réunion CNIL : création référentiel métiers


23

23/03 - Inauguration Salon du Livre Paris


23

23/03 - Bureau CNPS


Tous les événements