Panier Vide

C'est la fin de l'imbroglio. Les laboratoires de biologie médicale n'auront pas à retraiter leurs factures de tests PCR du 2 février, initialement rejetées par leur Caisse. Rappel des faits.

Le Journal officiel de ce 2 février publie l’arrêté de mise à jour des laboratoires de biologie médicale de référence.

Le ministère a fait publier au Journal officiel de ce jour, 2 février 2022, l’arrêté du 1er février de baisse des tarifs des tests PCR, résultat de la négociation de la profession avec la Cnam (voir l’article sur sdbio.eu).

Le SDB est pleinement engagé en cette année 2022 dans la défense et la promotion du rôle des biologistes médicaux libéraux pour la bonne santé de leurs patients. C'est dans cette optique et la volonté de faire comprendre l'importance de la profession de biologiste médical que la SDB a formulé des propositions dans cinq domaines clés. Elles sont présentées et défendues auprès des candidats à la présidentielle et à leurs équipes de campagne. 

Dans l'arrêté du 20 janvier publié au JO du 21 janvier, le ministère de la Santé considère "qu’au regard de la très vive circulation de l’épidémie" et afin "d’être en capacité de faire face à la très importante demande de tests de dépistage individuel", il est nécessaire "de mobiliser des effecteurs supplémentaires pour réaliser le prélèvement nasopharyngé, oropharyngé, salivaire ou nasal de l’examen de détection du SARS-CoV-2". 

Le Directeur général de l’Assurance maladie avait l’intention de revoir la cotation des actes de biologie médicale relatifs à la Covid, en particulier le bonus et la cotation de l’acte technique pour la réalisation de la PCR à B 85.

Dans le cadre de la négociation de la nouvelle convention pour les pharmaciens titulaires d’officine, le Syndicat des biologistes se félicite de voir enfin l’enjeu de la prévention devenir une action de santé publique à part entière. Multiplier les points d’accès à des professionnels de santé disponibles et compétents est en effet un dispositif gagnant/gagnant au bénéfice de la santé de tous les Français, que le SDB appelle de ses vœux depuis très longtemps. Mais il ne s’agira d’un progrès pour les citoyens que si chaque acte est prodigué par le bon professionnel avec la bonne compétence afin de garantir une prise en charge de qualité. Il en va de même pour les examens de biologie médicale, et ce dès les campagnes de dépistage et de prévention.

Nous avons appris la semaine dernière avec une grande tristesse la disparition du Dr Claude Cohen, président historique du SNMB (Syndicat national des médecins biologistes).

Légendaire pour sa gentillesse, sa faconde et ses prises de parole qui passaient rarement inaperçues, il a été pour le SDB un partenaire actif et souvent vivifiant dans l'élaboration de positions communes pour la défense des intérêts des biologistes médicaux libéraux face aux tutelles.

En toute confraternité, le SDB adresse ses plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à ses confrères du SNMB.

Le SDB est de nouveau partenaire de l'étude Elfe et Epipage 2, deux études longitudinales françaises consacrées à la recherche sur le développement de l’enfant. Les équipes de ces études mèneront en 2022 une enquête inédite en collaboration avec les laboratoires de biologie médicale. Pour rappel, le SDB s'est engagé depuis 2018, dès l’élaboration de la partie biologique de sa phase pilote. Explications. 

Les biologistes médicaux et leurs équipes sont à la peine devant l'importance des demandes de tests PCR liées à la vague Omicron.