Panier Vide

03 02 12

Action de boycott des télétransmissions

Avertissement réussi des biologistes libéraux en direction de l'Assurance Maladie !

Communiqué de presse du SDB
Paris, le 2 février 2012 ? Comme annoncé (communiqué de presse du 13 janvier 2012), et pour protester contre la série de décisions unilatérales et comptables prise ces derniers temps par l'Assurance Maladie, les biologistes viennent de mener avec succès une action de boycott de la télétransmission des feuilles de soins électroniques. Le 30 janvier à 14H30, dans quelques départements (Bouches-du-Rhône, Creuse, Haute-Garonne?) et à titre d'appel au dialogue, les membres du Syndicat des Biologistes ont déposé aux sièges des caisses primaires d'assurance maladie des milliers de feuilles de soins papier provenant des laboratoires de biologie médicale mobilisés. Chaque CPAM va devoir maintenant traiter ces feuilles à la main et dans un délai de quinze jours, comme la loi les y oblige.


Se faire enfin entendre de la direction nationale de l'Assurance maladie.
Comme l'a indiqué éric Sevin, représentant du SDB en Limousin et biologiste dans la Creuse lors d'une rencontre avec la presse régionale, "cette action, qui n'impacte pas les patients, n'est pas dirigée contre les Caisses Primaires avec qui nous entretenons d'excellents rapports. Mais c'est le seul moyen qui nous permet de nous faire entendre du directeur de l'Assurance Maladie à Paris".

Ne pas se retrouver dans la situation des officines?
"La direction nationale de l'Assurance maladie ne nous laisse pas le choix, regrette François Blanchecotte, président du Syndicat des biologistes, le premier syndicat de biologistes libéraux. Mais le directeur de l'Assurance maladie n'a jusqu'ici que montré mépris et indifférence aux arguments et alertes de notre profession devant les baisses répétées des tarifs de biologie qui mettent en danger l'offre de biologie médicale de proximité, autrement dit, la survie même de nos laboratoires. Nous avons donc été poussés à utiliser les armes qui sont les nôtres pour faire prendre conscience que nous sommes centraux dans l'offre médicale d'aujourd'hui et que notre profession ne peut plus être traitée uniquement comme un contributeur aveugle et ponctionnable à volonté."

? et conserver la qualité et la proximité pour le bénéfice des patients.
Pour Richard Fabre, Vice-Président du SDB et représentant du SDB en région Midi-Pyrénées : "C'est la 6ème année consécutive que l'on baisse les tarifs des actes. Pour le patient, cela ne change rien, mais c'est nous qui assumons la différence alors que nos charges ne cessent d'augmenter". En conclusion : "La qualité et la proximité de la biologie médicale sont aujourd'hui mises en péril par l'Assurance Maladie" dénonce Bruno Rousset-Rouvière, Vice-Président du SDB et représentant en PACA.

puceTélécharger ce communiqué de presse "Action de boycott des télétransmissions : Avertissement réussi des biologistes libéraux en direction de l'Assurance Maladie !" au format pdf
Dernière modification le jeudi, 23 juillet 2015