Panier Vide

03 juin 2019

Le Syndicat des biologistes reçu au Ministère de la Santé : un rendez-vous et des échanges encourageants

Paris, le 3 juin 2019 - François Blanchecotte, président du SDB, a été reçu le 23 mai au cabinet de la ministre de la Santé pour parler de l’avenir de la profession. Une rencontre encourageante, marquée par une réelle volonté d’écoute et d’échanges. Le SDB a pris date et espère une prise en compte concrète des enjeux professionnels et de santé publique que doivent relever les biologistes médicaux dans les prochaines années.

Intérêt général et prise en charge du patient

Longuement reçu jeudi 23 mai dernier par le Dr Mickael Benzaqui, conseiller d’Agnès Buzyn, le SDB note avec satisfaction mais prudence une volonté affichée du cabinet de la ministre d’être à l’écoute des propositions mais aussi des interrogations des biologistes médicaux. Prévention, nouvelles missions, restructuration et offre de soins de proximité… Le cabinet de la ministre semble avoir compris que le SDB pose les bonnes questions et propose des solutions qui ne relèvent pas du corporatisme mais de l’intérêt général et de la bonne prise en charge du patient.

Une spécialité médicale stratégique

Après avoir subi la double attaque de l’avis de l’Autorité de la concurrence et des déclarations du Premier ministre, le SDB apprécie que le ministère de la Santé accepte d’échanger sur l’ensemble des questions qui se posent pour l’avenir de la biologie médicale. Il est rassurant de constater qu’il ne voit pas la profession uniquement comme un poste de dépenses à réduire, mais bien comme une spécialité médicale à part entière.

Il est nécessaire de rappeler que si la biologie médicale implique des problématiques de plateaux techniques, elle est surtout une affaire de biologistes médicaux au service de la bonne prise en charge des patients. Cette spécialité médicale participe à la révolution médicale en cours et occupe une place stratégique sur les questions de prévention, de médecine personnalisée et de pertinence des soins.

Les innovations en matière de diagnostic et la maîtrise des données biologiques du patient font des biologistes médicaux des interlocuteurs précieux pour l’avenir de notre médecine et un partenaire incontournable des politiques de santé publique.

Dernière modification le lundi, 03 juin 2019