Panier Vide

27 février 2017

SEFI : pour le SDB, c'est non !

Évaluer cet article
(0 Votes)

L’Assurance maladie s’est lancée, depuis quelques années, dans le développement de services aux professionnels de santé. L’objectif : fluidifier les relations entre les caisses et les professionnels de santé dans le cadre de la dématérialisation mais aussi optimiser les coûts de gestion des caisses. En décembre 2016, l’Assurance maladie a présenté aux biologistes médicaux son nouveau Service électronique de facturation intégré (Sefi) et a proposé à la profession de l’expérimenter. Après réflexion, le SDB a décliné l’invitation par lettre officielle. Plus encore, il incite fortement les LBM à refuser de se lancer dans toute expérimentation individuelle du dispositif.

Non à SEFI ! Non à SEFI !

Que propose Sefi ?

Le Service électronique de facturation intégré (Sefi) de l’Assurance maladie permet :

  • d'intégrer directement à la facture en ligne les informations mises à disposition par l'Assurance maladie ;
     
  • de consulter en temps réel les référentiels de l'Assurance maladie afin d'élaborer la facture en ligne ;
     
  • de numériser toutes les pièces justificatives (avec Scor) ;
     
  • d'accéder à la prescription électronique, lorsque celle-ci existe, pour pré-alimenter vos factures sans ressaisie des informations et connaître leur statut de prise en charge par l'Assurance maladie avant facturation.

 

Pourquoi le SDB dit non ?

Nous considérons que ce service :

  • n’apporte rien aux laboratoires de biologie médicale libéraux par rapport aux possibilités déjà offertes par leur système d’information ;
     
  • les rend encore un peu plus dépendants du système d’information de l’Assurance maladie sur le plan technique comme professionnel ;
     
  • introduit une incertitude quand à la conformité de notre chaîne de facturation au regard des exigences des règles fiscales de la comptabilité. 


De plus, comme nous l’évoquons dans l’un des articles parus dans le dernier numéro de Biologie médicale (n°114, page 22-23), « le Syndicat invite tous les biologistes à bien réfléchir avant de confier leur facturation aux caisses. L’enjeu, derrière des arguments de simplification et d’efficacité, est clairement celui de la dépendance totale à l’Assurance maladie ou de la préservation d’une certaine capacité d’autonomie, y compris technique, et donc de contrepoids par rapport aux caisses. »
 
 


-> Lire la lettre du SDB à l’Assurance maladie refusant l’expérimentation du Sefi. 

Informations supplémentaires

  • Accès Restreint: non
Dernière modification le mardi, 25 avril 2017
AGENDA SDB
27

27/04 - Assemblée plénière UNPS


26

26/04 - Réunion Centre National de gestion


25

25/04 - Bureau SDB


Tous les événements