Panier Vide

ACTUALITÉ PROFESSIONNELLE

Des chercheurs de l’Inserm, de l’Institut Gustave Roussy, du CNRS, de l’Institut Pasteur de Lille ainsi que des universités de Paris-Sud et de Lille affirment que deux espèces bactériennes présentes dans l’intestin peuvent majorer l’efficacité de certaines chimiothérapies. Elles optimiseraient en effet l’immunité antitumorale induite par ces traitements.

Des chercheurs brésiliens viennent d’identifier le virus Zika sous forme active dans la salive et l’urine de patients. Il faudra néanmoins de nombreuses études complémentaires pour y voir un nouveau mode de contamination.

L’action de groupe a été étendue au domaine de la santé par la loi de modernisation de notre système de santé de janvier 2016. Un décret d’application a été publié le 26 septembre dernier pour en définir précisément les modalités. Explications.

Marisol Touraine a présenté, le 29 septembre, un plan de lutte contre la maladie de Lyme et les autres maladies transmissibles par les tiques. Il vise à éviter le sentiment d’abandon et l’errance thérapeutique auxquels sont confrontés les patients atteints de ces pathologies et à mobiliser tous les outils disponibles pour prévenir la maladie.

Une étude vient d’identifier les mutations somatiques présentes dans les cancers du sein avec amplification du gène HER2. Elle permet de mieux comprendre la genèse de ces cancers et devrait contribuer à l’élaboration de traitements spécifiques.

Des chercheurs de l’Institut Pasteur viennent de mettre en évidence la présence massive de trypanosomes, les parasites responsables de la maladie du sommeil, dans la peau de personnes ne présentant pas de symptômes. Cette découverte1 devrait permettre de réorienter le dépistage de cette maladie.a

Soutenue par la CNPS, l’association « Soins pour les Professionnels de Santé », qui défend la santé des professionnels de santé, a lancé sa grande enquête annuelle sur les soignants vulnérables. Comme de nombreux autres professionnels de santé, vous pouvez participer à l’enquête en ligne. 

Une équipe de chercheurs de l’Inserm1 vient de développer un anticorps possédant des effets thérapeutiques potentiels contre la sclérose en plaques. Les résultats de ces travaux, qui viennent d’être publiés dans la revue scientifique de référence Brain, ouvrent « la voie à une nouvelle stratégie pour lutter contre cette maladie ».

L’incidence des cancers en France, c’est-à-dire le nombre de cas pour 100 000 personnes, baisse ou tend à se stabiliser depuis 2005 (respectivement -1,3 % par an chez les hommes et +0,2 % par an chez les femmes). La mortalité, quant à elle, diminue pour les deux sexes (1,5 % par an chez les hommes et 1 % par an chez les femmes). C’est là l’un des enseignements du nouveau rapport annuel sur « Les cancers en France » que vient de rendre public l’Institut national du cancer (INCa).

Le Pr Norbert Ifrah a été nommé, cet été, à la présidence du Conseil d’administration de l’Institut national du cancer (INCa)1. Il succède à la tête de cette institution au Pr Agnès Buzyn qui a pris les rênes de la Haute autorité de santé (HAS).

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS et de l’Inserm ont mis au point de manière expérimentale un vaccin vivant, génétiquement atténué, contre Psalmodium, le parasite responsable du paludisme.

Santé publique France vient de publier les résultats de la première évaluation des expérimentations de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus. Selon les experts, cette évaluation montre qu’une généralisation du dépistage organisé permettrait d’accroître le nombre de femmes dépistées.