Panier Vide

17 sept. 2013

Les biologistes obtiennent le feu vert du ministère de la Santé sur un accord triennal

Paris, le 17 septembre – A quelques jours de la présentation au Parlement du PLFSS 2014 (Projet de loi de financement de la Sécurité sociale), le SDB et l'ensemble des biologistes médicaux mobilisés depuis de longs mois viennent d'obtenir l'accord du ministère de la Santé sur un plan triennal de maîtrise des dépenses de biologie assorti d'une hausse annuelle de 0,25 % de l'enveloppe financière. La conclusion de cet accord, dont les principaux termes seront négociés avec l'Assurance maladie et dont la signature ne saurait désormais tarder, sera une grande victoire pour la profession. Il était en effet indispensable de mettre un terme à la spirale infernale de baisse des tarifs qui se répétait invariablement chaque année depuis sept ans et qui a conduit la biologie médicale libérale au bord de la rupture économique.

  • "L’engagement obtenu de la part du ministère de la Santé et du ministère du Budget de soutenir cet accord triennal doit permettre d’initier un dialogue bien plus constructif au plus grand profit de la santé publique et des comptes de l’Assurance maladie", souligne François Blanchecotte, Président du SDB, qui a multiplié les rendez-vous ces dernières semaines alors que des bruits persistants faisaient état de la poursuite de la logique de baisse des tarifs de la biologie et de la radiologie à hauteur de 150 millions. "Cela fait de nombreuses années que la profession fait savoir qu’elle n’est pas hostile à la maîtrise des dépenses de biologie mais nous souhaitons que celle-ci se fasse sur la base d’une logique médicale et en cherchant à préserver l’équilibre économique du secteur, garant du maintien d’une offre de soins de proximité et de qualité, rappelle le Président du SDB. Cet accord va également permettre de reprendre les négociations salariales pour nos personnels et de réunir à nouveau la Commission des hiérarchisations des actes (Chab)."
  • Le SDB prend donc acte de cet engagement positif du ministère de la Santé et de celui du Budget en faveur de cette démarche. Toutefois, cet accord doit encore être signé avec l’Assurance maladie et être validé dans le cadre d’un arbitrage interministériel.
Dernière modification le jeudi, 23 juillet 2015