Panier Vide

11 juillet 2016

Cancer de la peau: une nouvelle molécule aux propriétés anticancéreuses

Évaluer cet article
(0 Votes)

Une équipe de chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) vient de synthétiser et de développer de nouvelles molécules antimélanomes. L’une d’entre elles réduit la viabilité des cellules de mélanome sans être toxique pour les cellules normales. Leurs travaux viennent d’être publiés dans la revue scientifique de référence Cancer Cell.

Avancée de la recherche Avancée de la recherche

Le mélanome est une forme particulièrement agressive de cancer de la peau qui touche les mélanocytes responsables de la mélanine, laquelle donne sa coloration à la peau. La progression de la tumeur passe par trois étapes : la croissance radiale, la croissance verticale et la phase métastasique avec une dissémination des cellules cancéreuses dans les tissus voisins.

Des résultats encourageants ont été obtenus pour traiter la phase métastasique (thérapies ciblées ou immunothérapies). Pour autant, les patients ont besoin de traitements supplémentaires afin d’empêcher la tumeur de réapparaître et les métastases de se développer à nouveau. « L’identification de nouvelles molécules candidates est donc un élément incontournable pour la mise en place de biothérapies efficaces contre ce cancer dont l’incidence double tous les dix ans », souligne l’Inserm. C’est ce que viennent de réaliser des chercheurs de l’Unité Inserm 1065 Centre méditerranéen de médecine moléculaire.

Des propriétés anticancéreuses intéressantes

Ils ont découvert une nouvelle famille de molécules, les Thiazole Benzensulfonamides (TZB) présentant des propriétés anticancéreuses « intéressantes ». Les scientifiques ont profondément modifié la structure initiale des TZD pour obtenir une formulation dont le composé leader a été baptisé HA15.

Chez la souris, cette molécule s’est révélée très efficace pour diminuer le volume tumoral sans toxicité apparente pour le rongeur. Chez l’homme, les chercheurs ont montré que cette molécule était active sur les cellules de mélanome prélevées sur des biopsies de patients sensibles ou résistantes aux thérapies ciblées.

Enfin, le HA15 est efficace sur des lignées cellulaires provenant d’autres tumeurs comme celles du cancer du sein, du colon, de la prostate, du pancréas ou encore des gliomes ou des leucémies chroniques. Cette molécule devrait faire prochainement l’objet d’un essai clinique de phase 1.

Ces travaux ont en outre fait l’objet d’un dépôt de deux brevets par Inserm Transfert, d’une présentation au programme MATWIN pour un transfert industriel

Informations supplémentaires

  • Accès Restreint: non
Dernière modification le lundi, 18 juillet 2016
AGENDA SDB
29

29/06 - réunion DSSIS, valeur probante des documents dématérialisés


28

28/06 - formation RGDP


26

26/06 - rendez-vous avec Madame Dominique Le Guludec (HAS)


Tous les événements